Sea Level Station Monitoring Facility (UNESCO/COI)

Accueil Programmes (GLOSS) Temps réel (UNESCO/COI)

Sea Level Station Monitoring Facility (UNESCO/IOC)

http://www.ioc-sealevelmonitoring.org

Contexte et Objectifs

Figure 1 : Etat du réseau le 30/03/2009. Cliquez sur l’onglet « Map » dans l’adresse http://www.ioc-sealevelmonitoring.org/ pour une vue actualisée de l’état du réseau.

Le service de visualisation temps réel développé par la COI a pour objectifs :
- de fournir un aperçu du statut opérationnel des réseaux marégraphiques temps réel (il permet d’évaluer rapidement la disponibilité et la performance de chaque station, de connaître le type de transmission utilisée et le délai de mise à disposition des données temps réel) ;
- de fournir un service de visualisation des données brutes acquises par les marégraphes temps réel.

Figure 2 : Données du marégraphe de Nice le 30/03/2009

Ce site a été initialement développé pour les stations déployées en Afrique en collaboration entre le projet ODINAFRICA du IODE et le Flanders Marine Institute (VLIZ). Le site a ensuite été étendu à la surveillance mondiale des stations marégraphiques temps réel participant à des programmes de la COI :
- GLOSS (Global Sea Level Observing System Core Network) ;
- Les systèmes d’alerte aux tsunamis développés sous l’égide de la COI : le système d’alerte aux tsunamis dans l’Océan Indien (SATOI), le système d’alerte aux tsunamis en Atlantique Nord-Est et Méditerranée (SATANEM), le système d’alerte aux tsunamis dans les Caraïbes (SATCAR), le système d’alerte aux tsunamis dans le Pacifique (PTWS).

Observations disponibles : stations françaises...

Les marégraphes français fournissant des données temps réel sur ce site en mars 2009 sont :

- Nice, Le Conquet, Cherbourg (SATANEM), Brest (SATANEM, GLOSS), La Réunion (SATOI, GLOSS), Mayotte (SATOI, GLOSS) pour les marégraphes opérés par le SHOM ;
- Kerguelen (SATOI, GLOSS), opéré par le LEGOS ;
- Rikitéa, Nuku Hiva, Papeete (PTWS, GLOSS) et Hiva Oa (PTWS) en Polynésie Française, ces derniers sont opérés par le CEA/LDG, l’université de Hawaii et le PTWC.

Table 1 : Données françaises (mars 2009).