Introduction

Les marégraphes côtiers fournissent des mesures de hauteur d’eau du niveau de la mer, parfois depuis près de deux siècles. A l’origine déployés pour la navigation et la prédiction de la marée, leur champs d’application s’est considérablement élargi de l’ingénierie côtière et l’aménagement du littoral à la connaissance précise des variations du niveau de la mer liées aux événements extrêmes (temêtes, tsunamis...) et aux changements climatiques, dont le niveau de la mer est un paramètre essentiel. Le terme de marégraphe a été introduit par R. Chazallon (1802-1872), ingénieur hydrographe français, qui mit au point le premier appareil en France, en 1843. Il vient de du latin ’mare’ (mer) et du grec ’graphein’ (dessiner, écrire). Il ne s’agit pas d’un instrument qui mesure la marée mais le niveau de la mer, dont la marée n’est qu’un des phénomènes qui fait varier ce niveau. La marée est aujourd’hui assez bien connue et les observations de qualité suffisante pour s’intéresser aux autres phénomènes qui font fluctuer le niveau de la mer (voir onglet applications).

PNG - 207.4 ko