Accueil Observations > Stations et réseaux d’observation

Stations et réseaux d’observation

Le réseau d’observatoires de SONEL suit le concept de fédération de réseaux indépendants sous la responsabilité d’organismes partenaires. Ces derniers peuvent trouver en SONEL une diffusion et une valorisation complémentaires de leurs données, tout autant qu’un soutien scientifique et technique pour contrôler la qualité de leurs observatoires et, le cas échéant, contribuer à leur mise à niveau.

Deux types de stations d’observation sont distinguées suivant l’objectif scientifique premier :

- des stations axées sur l’évolution à long terme du niveau des mers. Il s’agit de marégraphes ayant une longue histoire d’enregistrement du niveau de la mer. La géodésie spatiale fournirait, en l’espace de 10-20 ans, des vitesses verticales avec une précision d’au moins le mm/an grâce à une surveillance continue.

- des stations orientées vers l’étude de la variabilité du niveau de la mer et la comparaison avec l’altimétrie spatiale. Elles requièrent des marégraphes modernes - acquisition et échange des données - et des instruments de géodésie spatiale, en fonctionnement permanent durant les missions d’altimétrie spatiale (Jason-1...).

Dans les deux cas, l’originalité du protocole expérimental réside dans la synergie des observations de marégraphie et de géodésie spatiale. Cette synergie est réalisée par le rattachement géodésique local des repères matériels du marégraphe et de la station de géodésie spatiale. L’accès au repère de référence terrestre international se fait ensuite par mesures et analyses combinées des solutions de géodésie spatiale, constituées en réseaux de stations multi-techniques co-localisées.