Accueil Actualités > Installation d’un marégraphe à Mayotte pour le système d’alerte aux tsunamis dans l’Océan Indien

Installation d’un marégraphe à Mayotte pour le système d’alerte aux tsunamis dans l’Océan Indien

Du 9 au 24 novembre 2008, deux techniciens du SHOM se sont rendus à Mayotte pour installer à Dzaoudzi le 31ème marégraphe permanent du réseau d’observation du niveau de la mer (RONIM). Le nouvel instrument mesure et transmet en temps réel les hauteurs d’eau qu’il mesure le long du quai Issouf-Ali à Dzaoudzi. Pour cette installation, le SHOM a reçu le soutien technique de son partenaire local : la Direction de l’Equipement de Mayotte.

JPEG - 1.5 Mo
Marégraphe de Dzaoudzi (Mayotte)

Cette installation a été effectuée dans le cadre de la contribution française au système d’alerte aux tsunamis dans l’Océan indien initié en 2005, cette initiative est pilotée par Météo France. Il s’agit de la seconde installation opérée par le SHOM dans ce cadre après un premier marégraphe à La Réunion installé en octobre 2007.

La mise en place du système d’alerte au tsunami dans l’Océan Indien est effectuée sous l’égide de la Commission océanographique intergouvernementale (COI) de l’UNESCO et fait suite à l’événement du 26 décembre 2004. Les marégraphes transmettent leurs données aux centres d’alerte régionaux et contribuent au système d’alerte par la confirmation de l’existence d’un tsunami. Ils permettent, en particulier lors de forts séismes, de confirmer l’arrivée d’une vague dans les régions ou pays potentiellement en alerte. Dans ce cadre, les données du marégraphe de Dzaoudzi sont actuellement mises en ligne sur le site Internet de la COI, qui fournit ainsi en temps quasi-réel une mesure des hauteurs d’eau de Dzaoudzi toutes les minutes. Cela contribue d’ores et déjà aux efforts de mise en place d’un système opérationnel d’alerte au risque tsunami en Océan Indien. De plus, cela participe aussi à la meilleure compréhension du phénomène en alimentant la modélisation nécessaire pour sa prévention.

Outre son intérêt pour l’alerte tsunami et de nombreuses autres applications (dont la prédiction de marée), il convient de rappeler que ce site contribue au programme mondial GLOSS sur la surveillance du niveau des mers (station GLOSS No. 96), qui s’inscrit dans le cadre de la problématique du réchauffement climatique. Les données de Dzaoudzi seront donc également disponibles dans GLOSS et dans SONEL. L’installation de ce nouvel instrument permettra ainsi de reprendre l’acquisition des mesures du niveau de la mer à Dzaoudzi, et de poursuivre la série historique déjà constituée.